Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes coups de coeurs et mes coups de gueules au fil des jours ou des nuits...

Aller c'est cadeau !!

La Ligue des Droits de l'Homme nous fait sont bilan pour la France... Et bien sous la présidence de notre hyperprésident ça c'est pas mal dégradé et dans pas mal de domaines pour ne pas dire dans tous..  Je pense que Nicolas s'attendait pas à un tel cadeau pour fêter ses un an à l'Elysée. Un sacré pavé (pas en mousse) dans sa tronche et ça tombe bien car nous sommes au mois de mai et il y a 40 ans ils volaient bas...Le titre de ce fameux rapport à lui seul est très évocateur : "une démocratie asphyxiée" . Voir aussi le synthèse de cet ouvrage dans le journal "20 minutes" en ligne.






En voici le communiqué de présentation :
"C’est un bilan sans complaisance des premiers mois de la présidence de Nicolas Sarkozy que dresse dans ce livre la Ligue des droits de l’Homme. Une présidence marquée par la rupture revendiquée : nouvelles orientations politiques, bouleversement de la manière d’exercer le pouvoir, mais surtout rupture avec les droits de l’Homme, malgré l’utilisation purement marketing qui en est faite par le nouveau pouvoir.
La LDH alerte en premier lieu sur l’ «asphyxie de la démocratie» que provoque le présidentialisme de N. Sarkozy, auquel ne résiste aucune institution : ni le gouvernement ni le Parlement ni le pouvoir judiciaire. Elle met ensuite en garde contre le «tout sécuritaire», servi par une escalade législative, et contre la société du contrôle et de la surveillance qui tend à s’imposer, notamment à travers la multiplication et le croisement des fichiers sur les personnes. De même, ne peut-on que s’alarmer d’un pouvoir prétendant définir l’identité nationale, sélectionner les immigrés (quitte à les soumettre à des tests ADN) et traquer les sans-papiers jusqu’à déclencher les pires drames humains.
La ségrégation s’exerce aussi sur le plan social, puisque la réforme des contrats de travail, l’émiettement des 35 heures dessinent le clivage entre une «France du mérite» et une autre «de la glandouille». Enfin, l’exercice d’une diplomatie désinhibée (Libye, Chine, Russie…) accorde la prééminence à la valeur «contrat» au détriment des droits de l’Homme, alors que la toute nouvelle secrétaire d’État aux droits de l’Homme est condamnée à jouer les utilités.
La fragmentation sociale que la politique du nouveau pouvoir porte en germe lance le défi de la construction de nouvelles solidarités."
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Info du païs: l'antenne toulaisaine de la Ligue des Droits de l'Homme s'inquiète aussi... voir article sur libétoulouse:http://www.libetoulouse.fr/2007/2008/05/les-militants-l.html
Répondre
P
<br /> Merci j'avais lu l'article cette apres-midi ..<br /> <br /> <br />